couleurs d'amour

Il était une fois...

Depuis 2008, la Ville de Bourg‐en‐Bresse s’est engagée avec force dans la promotion du monastère royal de Brou, son élection comme Monument préféré des Français en est la belle expression. Ce n’était que le début de l’aventure.

 

Le 8 mai 2015, pour la première fois, la façade du monastère royal de Brou se transforme en écran géant où les lumières projetées racontent en musique l'histoire d'amour de Marguerite d'Autriche et Philibert le Beau. Le succès est immédiat : en seulement deux semaines, 25 000 spectateurs vont se pressent sur le parvis de l'église de Brou, tout fraîchement élue monument préféré des Français.

La dynamique est lancée. En 2016, la Ville de Bourg-en-Bresse, en partenariat avec la communauté d'agglomération du bassin de Bourg-en-Bresse et le Conseil départemental de l'Ain, programment un spectacle sur un nouveau site : le théâtre qui, à son tour, raconte au public une histoire toute en lumières. Cette fois-ci, "Couleurs d'amour" est visible du 17 juin au 17 septembre 2016.


En 2017, un troisième tableau voit le jour.

Du 23 juin au 23 septembre 2017,  les façades de l'hôtel de ville, deviennent à leur tour les supports prestigieux des créations lumineuses de Couleurs d'amour.

 

En 2018, du 7 juillet au 8 septembre : un nouveau spectacle pour le monastère royal de Brou ! En véritable hymne à l’amour, ce spectacle de lumière met en scène les couples de légende et nous invite à un voyage à travers l’histoire et le monde.

 

En 2019... un nouveau spectacle sur le théâtre est annoncé !

 

Une belle invitation à cheminer à la découverte du patrimoine de Bourg‐en‐Bresse, sublimé par ces mises en lumières artistiques et féeriques.

 


Monastère royal de Brou

Hymne à l'amour !
Artistes, scientifiques, souverains d’ici et d’ailleurs, les couples mis à l’honneur incarnent la grandeur de l’humanité capable de modifier le destin d’un pays et de laisser un apport culturel ou scientifique inestimable.

Théâtre

Nouveau spectacle
Au fil des tableaux, le théâtre sera tantôt dessiné à main levé, tantôt repris en schéma technique. Il passera de la gravure à la peinture, avant d’être photocopié, scanné, imprimé, altéré, froissé, détruit, reconstruit… autant de répliques du bâtiment, de points de vus renouvelés, créés par la magie de la lumière.

Hôtel de ville

Histoires de Femmes
200 portraits de Burgiennes prises en photo lors de la journée internationale des droits des femmes ont servi de base à cette création.

 A quelques mètres du théâtre, les créateurs lumière ont travaillé sur les thèmes de la République, de Marianne et de la femme universelle.